Association Eurorail Strasbourg

© 2013 Association Eurorail Strasbourg

Les C 20151 à 20159 :

Après un intermède de 5 locomotives 060 DB de 1957 à 1960, des UM de 040 DE 500 reprirent le service jusqu'à l'arrivée en 1962 des C 20151 à 9.

    En 1962 donc, sont mis en service ces locomoteurs bi-fréquences et affectés au dépôt de Mulhouse Île Napoléon. Celui-ci n'étant pas électrifié, les locos sont remisées à l'annexe de Saint-Louis. Elles y restèrent aussi lors de leur mutation, en 1970 au dépôt de Strasbourg.

   Devenues superflues lors de l'arrivée des BB 20200 en 1970, elles furent rétrocédées au CFF en 1971 et 1972, où elles furent renumérotées Ee 3/3 II 16511 à 16519. Facilement reconnaissables aux cablots de marche en UM, on peut les rencontrer à Lausanne-Denges, Bienne-Mett, Brigue et, depuis peu, à Bâle.

   Analogues aux machines suisses de type Ee 3/3 II 16505 et 16506, les principales différences sont les organes pour marche en UM et le poids augmenté de 6 tonnes par leste.

   La construction mécanique, dérivée de la conception éprouvée de SLM à Winterthur, consiste en un unique moteur de traction et d'une transmission à bielles.

   La partie électrique est d'origine SAAS Sécheron. Le moteur de traction, à courant continu d'une puissance de 460 kW (625 ch), est alimenté en courant redressé de 772 V par des redresseurs bianodiques.

   D'une longueur hors tout de 9,42 mètres et d'un poids de 52 tonnes, ces locomoteurs de type C atteignent une vitesse maximale de 45 km/h.

Mise en service
1962-1963
Constructeurs
SLM/SAAS
Tensions en service
25 kV  50Hz
15 kV  16,7 Hz
Puissance unihoraire
520 kW
705 ch
Puissance continue
460 kW
625 ch
Rapport de réduction
1:7,167
Poids total et adhérant
52 t
Longueur hors tout
9,42 m
Vitesse limite
45 km/h
Diamètre roues
1040 mm

<< Sommaire